Contenu principal

Règles

Photo

Texte

Les règles du concours de saut d'obstacles:​

  • Les cavaliers ont  la possibilité de marcher le parcours avant l’épreuve afin de l’étudier et de mesurer les distances entre les obstacles.
  • Si les obstacles ne sont pas sautés dans l'ordre, cela signifiera l'élimination.
  • La chute d’une barre entraîne quatre points de pénalité.
  • Si sur le même obstacle plusieurs barres tombent, les pénalités resteront de quatre points.
  • Si le pied d'un cheval fait uniquement chuter la barre la plus basse d’un obstacle,  le jury ne comptera pas cela comme une faute.
  • Dans un obstacle de combinaisons, le cavalier peut être pénalisé de quatre points sur les éléments A, B et C.
  • Un refus d'obstacle ou un cercle dans le cours compte également pour quatre points.
  • Un deuxième refus entraînera l'élimination.
  • Le cheval et le cavalier doivent sauter entre les drapeaux rouges et blancs. Dans le cas contraire, un refus est compté. Le petit drapeau rouge est situé sur le chandelier (support) de droite, le blanc sur celui de gauche.
  • Si il ya un obstacle d'eau dans le parcours, le cheval doit sauter plus loin que la ligne de plasticine blanche. Sinon, cela comptera également pour 4 points. S’il y a une barre au-dessus de l'eau à sauter,  sa chute n’entraînera pas une pénalité de  4 points.
  • Le chef de piste définit à l'avance le temps autorisé. Un point de pénalité supplémentaire sera comptabilisé par tranche de 4 secondes de temps dépassé.
  • La paire cavalier/cheval est éliminée si le cheval et / ou le cavalier tombent pendant le cours.
  • Si le cheval finit le parcours sans faire de faute, cela le conduira au barrage, une seconde phase contre la montre, ou directement au classement final. La formule choisie sera déterminée à l’avance. S’il ya un barrage, tous les sans-fautes reprendront le départ pour un parcours raccourci au chronomètre.
  • 25% des participants recevront un prix. Si cela ne correspond pas à un chiffre rond, il sera arrondit vers le haut par le jury.
  • Après l’épreuve, un test aléatoire permettra de vérifier que les chevaux n’ont pas été préparés de manière non-autorisée.
  • Les cavaliers doivent porter un casque. La tenue est également réglementée. Par exemple, les cavaliers masculins doivent porter une cravate.

 

Les épreuves

  • Barème A avec barrage: d'abord, tous les cavaliers et chevaux réalisent un parcours classique. Ensuite les cavaliers sans point de pénalité reprennent le départ pour un parcours raccourci. Les cavaliers doivent avoir étudié le parcours au préalable. Dans le barrage, le plus rapide avec le moins de pénalités gagne. Un barème A avec barrage est typique  des épreuves les plus difficiles.
  • Barème A en deux manches: une épreuve en deux manches, avec la deuxième manche immédiatement au chronomètre. Ressemble fortement à un parcours avec barrage. La grande différence vient du fait que les cavaliers avec des pénalités ont dans cette épreuve également une chance de participer au second tour. 25% des participants peuvent prendre le départ de la seconde manche. Finalement, les points des deux manches seront additionnés. Souvent, la seconde manche est au chronomètre, ce qui évite aux doubles sans-fautes de monter un troisième acte, un barrage.
  • Barème A en deux phases: la première phase s’étend du premier obstacle jusqu’à ce que le cavalier et le cheval traversent à nouveau une ligne de chronomètres. Si une faute a été commise, la cloche retentira à ce niveau, ce qui signifie que le cavalier devra quitter la piste. Si le cavalier est toujours sans faute, il ira en deuxième phase. Celle-ci démarre à la ligne de chronomètre et se termine sur le dernier obstacle selon le principe d'un barrage classique, le plus rapide sans pénalités gagne.
  • Barème A au chronomètre: Cavaliers et chevaux réalisent un seul parcours classique. Le temps  et  les points accumulés vont déterminer le classement final. Bien sûr, les plus rapides sans pénalités gagnent.
  • Barème C: Cette formule n’est pas pénalisée comme les barèmes précédents. Le parcours est directement au chronomètre. Chaque chute de barre ou refus est pénalisé de quatre secondes  supplémentaires ajoutées au temps final. Souvent dans de telles épreuves, tous les risques sont pris. Malgré une faute, un cavalier peut encore gagner car il ne ralentira pas jusqu'à ce qu'il franchisse la ligne d’arrivée.
  • Barème A progressif, avec joker: un parcours progressif directement au chronomètre. Comme son nom l'indique déjà, les obstacles deviennent de plus en  plus difficiles au fil du parcours. Chaque obstacle parfaitement franchit rapporte des points de plus. L’obstacle un vaut un point, l’obstacle deux rapporte deux points, le trois trois points... Le dernier obstacle peut être choisi dans cette épreuve, il y en a un beaucoup plus haut que les autres, le Joker, qui, quand il est franchi correctement, apporte beaucoup de points supplémentaires (65). Si l'autre option est choisie, le cavalier peut obtenir un maximum de 55 points.
  • Relais: dans le relais il y a deux cavaliers par équipe. Le premier cavalier saute la première moitié du parcours et le deuxième cavalier l'autre moitié. C’est à nouveau au chronomètre, ce qui rend cette épreuve passionnante dès le début.

Attachments