Contenu principal

« Ma plus belle victoire »

Photo

Texte

« C’est ma plus belle victoire », voilà la première réaction de Daniel Deusser après son premier tour dans la Porsche Targa 911. A son poignet on pouvait également remarquer sa nouvelle Rolex.

Il étaient 19 cavaliers à s’élancer dans le barrage de ce Grand Prix 5*, et quel barrage ! La vitesse et surtout la pression ont été, sans aucun doute, poussées à leur maximum. Surtout grâce aux trois derniers cavaliers qui se sont élancés. Philippe Rozier (Rahotep de Toscane) réussi le premier à descendre le chronomètre en-dessous des 40 secondes. Juste après, c’était au tour de Daniel Deusser de rentrer en piste. Vendredi, le cavalier des écuries Stephex avait déjà gagné la qualificative pour le Grand Prix, toujours avec Equita vh Zorgvliet. Il s’imposait alors devant le numéro 1 mondial – McLain Ward. Il confiait alors à sa sortie de piste « Equita était totalement avec moi ». Ce qui est certain c’est qu’un nouveau couple de rêve est né !

Dans le GP Rolex, ils étaient encore plus performants. Déjà très compétitive, il y a tout juste un an Equita remportait son premier Grand Prix trois étoiles. Elle était alors montée par Jonna Ekberg, également cavalière Stephex. Il y a deux mois, Daniel a repris Equita dans son piquet de chevaux pour l’amener en niveau 5*. Le couple a fait ses débuts à Saint-Tropez, on les a ensuite retrouvé à Cannes et Rotterdam. A Cannes, ils finissaient troisième, et maintenant à Knokke, ils prennent la première place à deux reprises. « On espère un tel résultat, mais on n’ose pas en rêver », explique Daniel qui, évidemment, ne pouvait gagner d’une plus belle manière. Ici, à Knokke Hippique, grâce à cette équipe de Stephex – son employeur – qui organise ce concours en collaboration avec Ghelamco. Le scénario ne pouvait être pas être mieux écrit.

Philippe Rozier avait lui personnellement décidé de venir à Knokke. C’était son dernier concours grâce auquel il pouvait obtenir un ticket pour les Jeux. Le cavalier français termine avec seulement sept centième de secondes de plus que Daniel. Il finit donc deuxième du Grand Prix. Il faut maintenant attendre le verdict pour la suite, « Rahotep n’a commis aucune faute à Knokke. C’était une compétition de niveau olympique et nous avons montré ce que nous savions faire », explique fièrement Rozier.

Le champion Olympique Steve Guerdat n’a pas besoin de s’en faire pour Rio. Il est venu à Knokke Hippique avec son champion Nino des Buissonnets, une sorte de répétition pour les Jeux Olympiques et il trouvait lui-même que cela s’était bien passé. Satisfait oui, mais le cavalier suisse reste un peu sur sa faim. « J’attendais une victoire importante depuis un petit moment. C’était peut-être pour aujourd’hui mais Daniel a été clairement plus rapide».En préparation des Jeux, Steve a estimé être sur la bonne voie avec Nino.

C’est pour toutes ces raisons que le Grand Prix de Knokke Hippique avait l’immense joie d’avoir, aujourd’hui, un podium de qualité olympique. Knokke était sans aucun doute, pour beaucoup d’entre eux, un paramètre important avant de s’envoler pour Rio. 

Attachments

Photos & vidéos