Contenu principal

Abdel Saïd gagne le Grand Prix Porsche du CSI3*

Photo

Texte

Après avoir remporté dimanche dernier le « Small Grand Prix » du CSI3*, cette semaine l’égyptien Abdel Saïd monte sur la plus haute marche du podium du Grand Prix Porsche du CSI3* 1M55. Cette victoire était importante pour Abdel. « Il faut faire ce qu’on a à faire avec ce qu’on a. J’ai monté mon propre business ici en Belgique, donc il faut que je fasse de mon mieux pour réussir. Des chevaux sont vendus tout le temps, c’est pour cette raison qu’on ne peut pas tout le temps performer au plus haut niveau. Les frères Lenssens m’ont donné California a monté, nous avons fait nos débuts en Floride au mois de mars. On s’est directement très bien entendu », explique Abdel. « Ce Grand Prix était vraiment un objectif important à mes yeux. Depuis ces quatres derniers mois, nous avons travaillé dur et maintenant on peut voir les résultats positifs de tout ce travail. Cette victoire revient aussi à toute mon équipe », conclut Abdel Saïd avec un grand sourire.

Le français Patrice Delaveau peut également être satisfait, il termine à la deuxième place du classement avec Orient Express HDC – seulement deux centièmes de secondes le sépare de la victoire. « Orient Express est tombé malade après Rotterdam. Nous sommes venus à Knokke pour qu’il recommence les concours et je ne peux qu’être heureux après ce qu’Orient Express a montré ce soir. Il a retrouvé tous ses moyens, il a sauté sans faute toute la semaine et à mes yeux c’est ça le plus important ! ».

Le belge Niels Bruynseels prend, quant à lui, la troisième position du classement finale avec Cas de Liberté Z. « Je suis très content ! Lors du Rolex Grand Prix du CSI5* de Knokke Hippique j’avais du tout oser lors du barrage car nous étions nombreux. Aujourd’hui il y avait seulement huit couples qualifiés pour le barrage et les autres cavaliers ont fait quelques fautes. J’espérais être sans faute et réussir un bon classement. Le sentiment était très bon et pour moi c’est le plus important. Cas et moi allons aller à Hickstead dans quelques semaines, nous ferons partie de l’équipe belge. »

L’allemand Marc Bettinger était, lui, le premier à s’élancer dans ce barrage. Aux commandes de Balouzino ils réussissent le sans faute mais Abdel Saïd et California ont prouvé qu’ils pouvaient être plus rapides, avec trois secondes d’avance sur Marc. 

Attachments